Retour sur la deuxième Cybermatinée de l’Alpi

Publié le mercredi 06 décembre 2023

Retour sur la deuxième Cybermatinée de l’Alpi

Élus et agents des collectivités landaises ont répondu présent à la deuxième Cybermatinée organisée par l’Alpi le 5 décembre à Pontonx-sur-l’Adour.

Outre la présence d'experts de l'ANSSI et du Campus régional cybersécurité et de confiance numérique Nouvelle-Aquitaine, cette matinée a permis un retour d’expérience sur deux cyberattaques landaises sérieuses qui ont eu lieu en 2023 : Morcenx-la-Nouvelle et Chalosse Tursan. Ces deux interventions ont donné lieu à des échanges très riches avec le public.

« Nous pensions être bien protégés »

Jérôme Baylac, adjoint au maire de Morcenx-la-Nouvelle et président de la communauté de communes du Pays morcenais, est revenu sur l’attaque qui a touché la commune en avril 2023.
« Nous pensions être bien protégés. Et pourtant, notre firewall n’était pas à jour, ce qui a permis aux pirates d’entrer dans notre système. Nous sommes plus habitués à gérer des inondations ou des incendies. Nous sommes chanceux car nous n’avons pas perdu de données. Depuis, nous avons pris des mesures pour nous prémunir d’une nouvelle attaque. A commencer par l’intégration du risque cyber dans notre plan communal de sauvegarde. »
Impact financier : Conséquences immédiates : 15 000 euros de conséquences immédiates, 100 000 euros supplémentaires au budget 2024.

IMG_0637

« Une expérience traumatisante »

Jérémy Pétriacq, responsable du service informatique de la communauté de communes Chalosse Tursan, a relaté la cyberattaque qui a touché sa structure dans la nuit du 1er au 2 janvier 2023, et dont les conséquences se font toujours sentir.
« J’étais présent en décembre 2022 à la première cybermatinée de l’Alpi. J’avais écouté le témoignage de l’hôpital de Dax. Jamais je n’aurais pensé qu’un an après, ce serait à mon tour… C’est une expérience traumatisante. A Chalosse Tursan, en plus de chiffrer notre serveur principal, les pirates ont pu effacer le serveur de reproduction. Conséquence immédiate : nous avons perdu toutes nos données. Le cœur de notre collectivité. Réinstaller des logiciels, ça prend du temps mais c’est faisable. Les données perdues le sont à jamais. Aujourd’hui, un an plus tard, l’enquête est toujours en cours auprès des services de la gendarmerie. »
Impact financier : 70 000 euros pour la partie matériel et prestation de service, 50 000 euros de temps agent estimé.

IMG_0641

Renaud Lagrave a clôturé la matinée en rappelant les solutions proposées par l’Alpi pour aider les collectivités landaises à augmenter leur niveau de sécurité.
Vous pouvez les consulter en cliquant sur ce lien.

Cliquez ici pour écouter l'interview de Laurent Vial, expert cyber de l'Alpi, sur Radio MDM

Cliquez ici pour écouter l'interview de Laurent Vial, expert cyber de l'Alpi, sur France Bleu Gascogne

IMG_0643