Les structures de mutualisation

des acteurs incontournables

Depuis une dizaine d’années, l’ALPI adhère à l’association Déclic, qui fédère les Opérateurs Publics de Services Numériques (OPSN) français.

Souvent nés il y a plusieurs dizaines d’années, les OPSN ont accompagné le développement du numérique et de ses usages, et ont été des précurseurs pour permettre aux collectivités de s’adapter à ces nouvelles réalités.

Déclic regroupe une quarantaine de structures, avec près de 900 agents, qui ont plus de 17 000 adhérents, qui couvrent au total 38 millions d’habitants, soit 57% de la population française. Ces structures varient d’un territoire à l’autre, à la fois dans leur forme administrative, leur taille, le nombre de leurs adhérents ou les services qu’elles proposent. Mais les OPSN partagent des valeurs et des objectifs communs : par la mutualisation, offrir un service public de même qualité à tous les citoyens, qu’ils habitent une grande ville ou un village.

Etude sur le rôle et l’impact de la mutualisation sur la transformation numérique du service public local

Pendant plusieurs mois, les cabinets Alrig Conseil et Infhotep ont mené pour Déclic cette étude co-financée par la Banque des Territoires, pour comprendre et mesurer l’impact de la mutualisation territoriale du numérique et la maturité du numérique dans les collectivités.

• 1800 personnes ont participé à l’enquête en ligne. Le panel des répondants reflète la structure du découpage administratif français.  

• En parallèle, des entretiens ont été menés auprès des OPSN, d’institutions nationales partenaires, ainsi que des principaux éditeurs de logiciels métier. 

Fin avril, les résultats ont été présentés au secrétaire d’Etat au numérique Cédric O et aux ministres chargés des collectivités, Jacqueline Gourault et Julien Denormandie. En voici la synthèse :

De nouveaux défis à relever pour les collectivités

Face à la dématérialisation accélérée des procédures administratives (marchés publics, dématérialisation des factures, de l’état-civil...), le durcissement de la protection des données personnelles depuis la mise en œuvre du RGPD en 2018, et les multiples attaques des pirates informatiques qui n’épargnent pas les acteurs publics, les collectivités font face à de nouveaux défis à relever. Pour les aider dans leur quotidien, leur permettre de se mettre en conformité avec les réglementations mais aussi de se projeter, des OPSN œuvrent à leurs côtés.

Les OPSN, des experts tiers de confiance

Les OPSN sont à la fois expert dans le numérique (matériel, sécurité des systèmes) et dans les métiers du service public (services à la population, finances publiques). Tiers de confiance, acteur de proximité, ils sont leur interlocuteur unique et privilégié, particulièrement importants pour toutes les structures, quels que soient leurs moyens financiers et leur expertise dans le domaine du numérique.

Une baisse des coûts grâce à la mutualisation

Grâce à la mutualisation, le coût des services rendus est inférieur à ce que proposent les prestataires privés.  A titre d’exemple, une étude sur le département du Val-de-Marne a ainsi démontré que les adhérents de l’OPSN avaient en moyenne un budget Système d’Information (SI) inférieur de 25% à celui d’une collectivité non-membre. Le constat est renforcé lorsqu’une demi-journée d’un technicien sur site coûte 230€ avec un OPSN, 250€ pour un formateur tandis que la demi-journée coûte en moyenne 400€ avec un prestataire privé (surcoût de 60%).

Maillon essentiel entre les institutions nationales et les collectivités

En contact direct avec les éditeurs de logiciels, dès l’élaboration de leurs produits, les OPSN permettent d’obtenir des fonctionnalités qui collent réellement aux besoins des collectivités. Mais les OPSN font aussi le lien avec les instances nationales. Porte-voix des collectivités auprès des Ministères, pour rappeler les contraintes ou les réalités du terrain, ils sont également une « porte d’entrée » pour ces derniers, pour atteindre des structures publiques avec lesquelles ils ont peu de contacts et permettre la mise en œuvre effective des décisions nationales sur les territoires.

Pour accéder au rapport de l'étude: https://www.asso-declic.fr/wp-content/uploads/2020/05/Lessentiel-Les-operateurs-publics-de-services-numeriques.pdf

Pour télécharger le communiqué de presse, cliquez ici.

Pour télécharger la plaquette, cliquez ici.