Extranet public des Landes
jeudi 31 juillet 2014
Retour à la version graphique

Contacts

Accueil

Espace_reserve


Présentation

25 ans !

Statuts

Adhérents

Comité Syndical

Comptes rendus

Arrêtés

Organigramme

Coordonnées

Marchés publics

Revue de presse



Formation

Assistance matériel

Assistance logiciel

Internet – WebPublic40

Extranet départemental - LandesPublic

E-administration

Archivage électronique - Archiland



L'actu NTIC

Trucs et astuces

Sauvegardes

Conseils sécurité

Lexique

Forum

Sites utiles

Logiciels gratuits

Lettre d'info



Les AMIs

Visiolandes

Education

Médiathèques

Téléformation

Handicap


Vous êtes dans: Pratique+Utile /  L'actu NTIC / 
_____________________________________________

Vous ne mépriserez plus votre imprimante ...

L'avènement du tout « dématérialisé » a sans doute contribué à dévaloriser l'image de nos imprimantes, considérées comme des dinosaures de l'ère numérique du siècle passé, conduisant du coup au déclin des ventes...
Les discours environnementaux prônant l’économie des ressources, et donc du papier, ne sont sans doute pas étrangers à cette désaffection. Il faut dire que les imprimantes elles-mêmes n’y mettent pas du leur pour qu’on les apprécie : encombrantes, fragiles, lentes, chères, dispendieuses en consommables... Elles souffrent en plus d’un gros déficit d’innovation, comparé au reste des équipements high-techs (ordinateurs, tablettes et autres smartphones…). Bref, à part l’adjonction d’un peu de WIFI –et encore faut-il parfois avoir fait une spécialisation en ingénierie réseau pour l’installer- il n’y avait ces temps derniers que peu de nouveautés à se mettre sous la dent…
Pourtant, l'heure est peut-être venue de réhabiliter cet engin barbare qui n'a sans doute pas imprimé son dernier mot ... Brusquement, les imprimantes semblent vivre un retour en grâce ! Allez savoir pourquoi, elles sont aujourd’hui sur tous les fronts !
Technique d’impression : ça bouge enfin
Voila des années que le choix du consommateur se limite au jet d’encre ou au laser, voire plus rarement à la sublimation thermique … Des années que ces procédés trustent les ventes ! Eh bien, cela va peut être changer dans les mois à venir, car une technologie vieille de plus de 20 ans, exhumée il y a environ 2 ans, semble renouer avec le succès : il s’agit des imprimantes à LED, autrement dit, à diodes électroluminescentes …
On peut d’ailleurs se demander pourquoi ce type de machine ne s’était pas imposé plus tôt sur le marché, tant ses caractéristiques sont flatteuses ! Tout d’abord, un mot sur le principe : il est comparable au laser : il s’agit de créer une image latente sur un tambour photosensible. La différence réside dans la manière d’insoler l’élément photoréceptif : ici, plus de montage complexe de lentilles et de miroirs, plus de système de balayage, mais une simple barrette de diodes LED….
Résultat : une imprimante moins encombrante, plus fiable et plus silencieuse (car contenant moins de pièces en mouvement), moins vorace en énergie (car dispensée de préchauffage), moins coûteuse à l’achat (car de fabrication plus simple).
Si elles ne se sont pas imposées plus tôt, c’est que les imprimantes LED étaient handicapées par un défaut rédhibitoire : leur qualité et leur fidélité d’impression étaient très en deçà de leurs homologues jet d’encre ou laser. Heureusement, de récentes avancées permettent désormais d’atteindre des résolutions d’impression couleur réelle de 1200 x 2400 ppp (points par pouce), soit des performances plus que convaincantes. Dès lors, on peut donc considérer qu’il n’y a plus d’objections pour que ce type de produit s’impose. De nombreux fabricants parient d’ailleurs d’ores et déjà sur la LED, au rang desquels on compte Brother, Xerox, Lexmark, Epson, Dell, Oki, Canon, etc.
Autonomes et tactiles
Depuis quelques années, l’adjonction d’écrans tactiles simplifie les tableaux de bord et confère un supplément d’interactivité qui a permis aux constructeurs de doter leurs nouveaux modèles de fonctionnalités autonomes, ne nécessitant pas la présence directe d’un ordinateur pour piloter l’imprimante.
Par exemple, il y a bien longtemps que le marché propose des produits incluant un lecteur de carte-mémoire flash et/ou une prise pour insérer une clé USB, permettant d’imprimer directement les fichiers qui s’y trouvent. Lorsqu’il s’agit de photos, un micro-logiciel interne comporte souvent en prime des fonctions embarquées de retouches simples.
Mais aujourd’hui, certaines marques ont décidé d’aller plus loin dans l’autonomie, par exemple en connectant directement l’imprimante à l’Internet. Ainsi, cette dernière peut exploiter facilement des informations issues du réseau, comme par exemple un message. On peut alors imaginer faire une édition papier depuis n’importe quel appareil nomade, comme un smartphone ou une tablette
Grâce à des avancées comme le « ePrint », conçu par HP, certaines manipulations se simplifient à l’extrême, jugez plutôt : vous avez un justificatif papier urgent à transmettre ? - Insérez votre document dans la partie scanner, numérisez-le, transformez-le en PDF, envoyez-le directement par l’adresse mail de l’imprimante, le tout bien sûr, de manière totalement autonome !...
Place à la 3D !
Jusqu’ici on pouvait imprimer sur toutes sortes de supports : papier ou étiquettes bien sûr, mais aussi matières plastiques ou tissus. Mais ça, c’était jusqu’ici, car désormais on peut imprimer sur tout et n’importe quoi …
Certains même n’hésitent pas à substituer des denrées alimentaires à la traditionnelle ramette de papier ! Désormais, on peut même épater ses amis en utilisant une imprimante à feuilles de pâte sucrée pour décorer ses gâteaux. Très prochainement, une imprimante vous permettra de réaliser vos propres bonbons au chocolat, ou bien d'écrire ce que bon vous semble sur la mousse de vos macchiatos ! Rassurez-vous : les « encres » employées sont bien comestibles !
Mais le plus excitant reste de loin l’imprimante 3d, capable de créer des objets exploitables quasiment immédiatement, en s’affranchissant d’un lourd process industriel... Il est maintenant possible de réaliser des objets à la demande, dans de nombreuses matières : résines, matières plastiques monochromes ou en couleur, et même de la mousse florale, d'ordinaire utilisée pour maintenir et humidifier les tiges des végétaux ! Le champ d’application est immense, cela va de la pièce de prototype de voiture ou d’avion, au bioprinting à savoir la création d’éléments du corps humain, comme des parties osseuses ou pourquoi pas dans un futur proche, de l’épiderme !
Certains métiers sont en passe de se transformer complètement avec l’avènement de ce genre d’outil : prenez par exemple le métier de prothésiste dentaire, qui nécessitait des qualités manuelles indéniables, le travail étant quasiment assimilé à de la sculpture… Eh bien demain, ces mêmes prothésistes deviendront plutôt des opérateurs CFAO, manipulant l’ordinateur et son logiciel de conception assistée d'empreintes relevées au laser…
D’ores et déjà nombre de startups se sont emparées du phénomène, et il est désormais possible de commander ses modèles 3d directement par Internet !
Si pour l’heure, le coût de ces machines est rédhibitoire pour un usage domestique, il ne fait pas de doute qu’au vu de leur potentiel, et la demande s’accroissant, elles devraient se démocratiser (certaines sont déjà disponibles à 3000 euros environ)... Finalement, ces petits engins que nous considérons bien peu, vont peut être révolutionner notre existence de demain ! …
Pour en savoir plus, consultez ces liens :
La technologie Eprint.

L’imprimante à gâteaux.
L’imprimante à macchiatos.
L’imprimante à chocolats.
L’imprimante à tissus humains.
Sculpteo, site où vous pouvez commander vos propres modèles 3d.
L’imprimante Lego 3d à sculpter dans la mousse florale.
Si vous ne parlez pas portugais, voici la traduction.

_____________________________________________

« Retour